top of page
Rechercher

Les erreurs de scénario les plus courantes et comment les éviter

Dernière mise à jour : 2 févr. 2023



Vous venez de terminer votre premier scénario, vous vous apprêtez à l'envoyer à des comités d'aides sélectives ainsi qu'à des productions. Si votre expérience de l'écriture est récente attendez vous à quelques déconvenues. Même avec une bonne histoire, il y a des erreurs fréquentes par lesquelles nous sommes tous passés. En voici quelques-unes.


Manque de clarté dans la structure


C'est l'un des problèmes les plus fréquents et votre lecteur risque de se sentir un peu perdu, au premier coup d'œil. Prenons l'exemple d'une exposition trop longue :il y a un risque de décrochage si rien d'important n'arrive dans les toutes premières page. Vous avez commencé votre scénario par des descriptions interminables ou une séquence d'ouverture inutile avant l'incident déclencheur. Cela peut rebuter un lecteur qui aurait eu un à priori positif sur le synopsis de votre histoire. Ne le perdez pas de vue : votre scénario se trouvera au milieu d'une pile de textes ; les producteurs et les lecteurs professionnels sont très sollicités, alors planifiez votre histoire avant d'écrire.


Rien ne remplace un bon vieux schéma sur lequel vous aurez placé les moments importants de la structure : l'accroche du début, un basculement à mi-parcours, et le climax dans les tous derniers instants du récit - là je fais allusion à un scénario de court-métrage. C'est important de visualiser ce schéma pour être sûr que votre structure tienne la route. Ne croyez pas trop au mythe des scénaristes qui se lancent dans l'écriture en se laissant porter par leur imagination. La façon la plus concrète d'écrire est d'abord d'échafauder une structure, comme on construit un château de cartes. Il y a mille façons de raconter une histoire, optez donc pour la simplicité et l'efficacité. Une fois que votre que l'enchaînement de vos scènes sera logique et cohérent, vous pourrez soigner les détails, apporter de la force aux situations ainsi qu'aux dialogues.




Des personnages peu développés


Vos personnages manquent de complexité, ils sont trop stéréotypés : protagoniste macho, blonde écervelée, etc. Le problème le plus sérieux est le manque de caractérisation et donc d'ambivalence. Si à la lecture, on tombe uniquement sur le comportement prévisible de votre personnage principal et qu'il n'y a pas une scène pour y apporter un autre éclairage, il paraîtra convenu et peu intéressant.


Afin d'éviter ce problème, votre travail consistera à faire une fiche détaillée de chaque personnage. Vous passerez plus de temps sur le protagoniste mais suivez à chaque fois le même processus. C'est là où la backstory prend toute son importance ; donnez vous la peine de retracer le parcours de chacun depuis l'enfance jusqu'à son arrivée dans le scénario. Développer leurs traits de caractère : aussi bien les qualités que les défauts, puisez en vous-même et servez vous de ce que vous connaissez de la vie. Ce qui fait la beauté d'un personnage, c'est avant tout l'authenticité qui s'en dégage.


Une fois ce travail accompli, assurez vous que les motivations de chacun soient parfaitement claires. Si l'enjeu d'un personnage est flou, comment le lecteur pourra-t-il s'y intéresser ? Lui aussi connaît les règles d'écriture, il saura rapidement détecter le problème. Il est donc indispensable de procéder à ce travail avec rigueur. En voulant aller trop vite - car on est souvent pressé de se jeter dans l'écriture - le risque de perdre du temps est bien réel. Démarrez toujours par une préparation minutieuse et inspirez vous de grands modèles. Vous pouvez lire des scénarios dont les films ont été tournés. il en existe un certain nombre dans la scénariothèque des Lecteurs Anonymes, par exemple. Bien entendu, il est recommandé visionner un ou deux films dont le thème se rapproche de votre histoire. Etudiez de près la structure du scénario. Comment l'histoire démarre-t-elle ? De quelle façon les rebondissements surviennent ? Quant aux personnages, regardez de près comment ils sont caractérisés. Vous retournerez alors à votre texte avec de nouvelles idées pour l'améliorer.


Parmi les auteurs de scénario, de nombreux acteurs se lancent dans l'aventure, principalement pour se créer des rôles sur mesure. Ils seront attentifs à la véracité de leurs personnages. Il existe sur cinéacting.com la formule Ciné + qui permet d'aborder ce rapport entre l'écriture et l'interprétation.



Attentions aux dialogues


L'écriture de dialogues est certainement l'une des parties les plus délicates de la création d'un scénario. Il y a deux risques majeurs : écrire des dialogues artificiels en cherchant à faire du style ou pire, faire parler vos personnages avec des mots d'auteur. C'est un problème déjà gênant à la lecture, alors imaginez un peu ce que ça donnera dans la bouche d'acteurs. A plusieurs reprise, j'ai vu des courts-métrages gâchés par des dialogues de ce genre. Les personnages s'exprimaient dans une langue si factice que le film en perdait toute crédibilité.


Autre travers : des dialogues plats et insipides. Le risque est alors de faire dire aux personnages des choses sans intérêt. Chaque dialogue doit être utile, apporter une information sur l'histoire ou la vie du personnage. Tout le monde n'a pas le style d'un Quentin Tarantino qui saura faire des digressions amusantes autour d'une situation explosive, ni l'éloquence d'un Eric Rohmer ou la petite musique d'un Bertrand Blier. Alors parlez de ce que vous connaissez dans votre scénario, puis rédiger des dialogues qui sonnent justes.


Si vos personnages ont une activité professionnelle ou viennent d'un milieu dont vous ignorer tout, vous devez acquérir des connaissances précises afin qu'ils s'expriment de façon convaincante. Plongez vous dans un un travail de recherche, de visionnage de films et de documentaires ou alors, faites des rencontres sur le terrain. L'écriture ne doit pas se sentir dans un bon dialogue, elle doit paraitre réelle.



Manque de tension dramatique


Si vous écrivez un thriller, ce sera plus facile de créer une tension constante car vous serez porté par l'intensité du drame. Par contre, s'il s'agit une comédie dramatique, le risque est de développer des scènes où l'enjeu peut vite retomber. Difficile de captiver avec une histoire de divorce ou d'adultère, même si ce sujet vous tient à cœur. Alors inspirez vous des grands réalisateurs, prenez l'exemple d'un Claude Sautet, voyez la façon dont il sait mêler les intrigues quotidiennes, aux rebondissement inattendus. Dans César et Rosalie, vous verrez comment un simple triangle amoureux contient des scènes palpitantes où les personnages passent par des retournements de situation poignants.


Une fois encore, la préparation est primordiale. De la même façon que vous aurez pris soin de définir le schéma global de votre histoire, faites un schéma de chaque séquence en identifiant les points forts. Cela vous aidera à vous plonger dans l'écriture, sachant que toutes vos scènes contiennent leur charge de tension dramatique.



Des rebondissements prévisibles


Le public aura toujours une longueur d'avance sur votre histoire : aujourd'hui, on peut voir tant de films, que ce soit en salle ou sur plateformes, ainsi que des séries aux intrigues diablement complexes et c'est un plaisir d'être emmené dans une histoire labyrinthique. Songez aux films comme Usual suspects ou American beauty où l'on avance en territoire inconnu ; la surprise vous cueille là où vous l'attendiez le moins.


Si vous n'amenez pas un minimum de complexité à votre scénario : rebondissements, retournements de situation, vous risquez d'écrire des séquences au déroulement prévisible. Que ce soit une intrigue amoureuse ou un thriller, l'impression de déjà-vu persistera. Donc, votre travail consistera à anticiper ce problème et prévoir de nombreuses péripéties. Bien entendu, il faut éviter la fabrication, ou le "Deus Ex machina" : c'est-à-dire un événement qui tombe du ciel, peu crédible. Une fois encore, puisez dans le réel. Il y a, dans la vie de tous les jours, des événements si surprenants qu'aucun scénariste n'oserait s'en servir. Ce sera d'autant plus valable s'il s'agit d'une histoire classique : amour, séparation, ou deuil. A vous alors de redoubler d'originalité dans le traitement de vos séquences.




Traquez les incohérences


L'œil du lecteur averti remarquera vite la moindre anomalie dans le déroulement de votre scénario. Avant tout, soyez attentif au trajet de votre protagoniste, afin que son comportement soit en adéquation avec son profil. Beaucoup de films, y compris des œuvres importantes, ont leur part d'incohérences. C'est ce que souligneront les critiques : une incohérence sera toujours perçue comme un manque de rigueur dans l'écriture.


Une solution utile, donnez vous la peine de faire autant de réécritures que nécessaire. Bien souvent les scénaristes qui démarrent se contentent de deux ou trois versions. Aux États-Unis l'exigence est bien plus forte, cela passe par une dizaine de versions, parfois plus. C'est en retravaillant votre texte que vous trouverez ces incohérences, alors n'hésitez pas à couper ce qui est superflu, corriger le tir et resserrer l'action. Avant de faire circuler votre scénario, faites le lire d'abord à des personnes de confiance. Ne craignez pas les avis négatifs, ils vous aideront à une réécriture plus rigoureuse.




Le risque des scènes inutiles


Pour finir, prenez garde aux séquences inutiles, ce sont souvent celles où vous vous êtes fait plaisir. Ca peut être l'évocation d'un souvenir personnel ou quelque chose qui vous tient à cœur mais n'a pas de réelle utilité dans la progression du scénario. Soyez impitoyable avec votre texte. L'un des secrets de l'écriture est de savoir couper. Ce travail, vous pouvez le faire après avoir pris du recul quelques jours sur votre script. Une fois le film tourné, Il y aura une autre écriture qui est celle du montage. C'est souvent là ou de belles scènes peuvent se retrouver au chutier. Qu'elles soit bien écrites ou bien dialoguées n'a aucune importance, on les retire du film parce qu'elles ralentissent l'action, tout simplement.

J'espère que ces quelques recommandations vous seront utiles. Avec l'habitude vous saurez contourner les pièges et avoir les bons réflexes pour développer votre scénario. Ne vous méprenez pas, c'est un document plus difficile à lire qu'il n'en a l'air. Il ne s'agit ni d'un roman ni d'une pièce de théâtre : ce n'est rien d'autre qu'une promesse de film. Evitez les indications techniques qui pourraient gâcher la lecture. C'est un avis personnel mais en découvrant un scénario, on n'a pas réellement envie de se faire sa propre mise en scène ni de savoir s'il y aura un travelling à telle séquence. Un script doit raconter une histoire qui donne envie de tourner les pages et rien d'autre.


Pour en savoir davantage, cliquez sur Scénario +

54 vues0 commentaire
bottom of page