top of page
Rechercher

Ecrire un court-métrage à petit budget




Avant tout, aller droit au cœur


Vous souhaitez tourner votre premier court-métrage ? La meilleure solution sera de créer une histoire simple autour d'un thème fort.... l'histoire la plus simple possible que vous creuserez afin de lui amener un regard particulier et toucher le lecteur. Qu'y a t-il de plus important dans un film en dehors de l'émotion qu'il procure ? Faites le top 10 des longs-métrages qui comptent le plus à vos yeux et vous verrez. Maintenant, à vous d'émouvoir en rédigeant votre script. Mais attention, lire un scénario n'est pas simple : il faudra beaucoup de travail pour rendre un sujet touchant, sous la forme d'une continuité dialoguée. C'est pourtant avec ce document que vous devrez convaincre des acteurs, des techniciens afin de fédérer une équipe. Voilà votre mission, si vous l'acceptez.


Il y a deux erreurs assez fréquentes : écrire un scénario hors d'une case existante sur le marché de la production. C'est un avis personnel : un court devrait être un fragment de long. Il y a dans les courts-métrages de certains grands réalisateurs tout ce qui fera le succès de leurs futurs films. Les exemples sont nombreux. Alors posez-vous cette question : mon court aura-t-il le potentiel d'un long-métrage ? Autre erreur qui revient souvent : se lancer avec une histoire trop lourde à diriger pour un premier film. Si votre scénario comporte de nombreux personnages, vous prenez un risque sans expérience de tournage. J'en ai fait les frais sur mon premier film où il y avait une vingtaine de rôles, de la figuration... autant vous dire que pour le suivant, je me suis concentré autour d'un personnage principal et quatre personnages secondaires. C'est là où j'ai où j'ai appris le plus. Donc, cette question là se règle déjà à l'écriture. Allez-y par étapes, testez votre capacité à écrire des scènes fortes qui auront de l'impact sur le spectateur et vous feront sortir du lot.


Dès l'écriture, pensez à l'économie de votre film. Cela veut dire, le moins de décors possibles, idéalement un appartement pour les intérieurs et quelques rues, aux alentours. Vous pouvez parfaitement faire un road movie autour d'un pâté de maisons. Votre seul objectif, en tant que futur réalisateur, sera de rendre les comédiens justes et de réussir vos séquences ; c'est déjà un réel défi.



Parlez de ce que vous connaissez mieux que quiconque


Comme c'est un premier film, mieux vaut être en terrain connu. Le plus simple sera de raconter une histoire avec des personnages familiers. Posez vous les bonnes questions : de quoi ai-je envie de parler ? Qu'est-ce que je peux apporter de personnel à cette histoire ? C'est cela votre véritable enjeu. Tout a déjà été raconté mille fois, à toutes les époques : la mort, l'amour, la vengeance : rien de nouveau sous le soleil. Par contre, c'est votre singularité qui fera la différence. il y a plusieurs sources d'inspiration : un fait divers, une nouvelle dans le domaine public que vous pourriez transposer, un souvenir personnel,... rien que là dessus, il y a des dizaines d'idées à exploiter


Il m'est arrivé, lors d'un simple échange avec un acteur, en visio-conférence, d'avoir une idée de film, tout simplement parce qu'on évoquait les souvenirs d'un personnage qui renvoyaient aux nôtres. Cela peut survenir dans le cadre d'une formation, comme celles que je propose sur cineacting.com. Une idée de film arrive à tout moment, alors votre meilleur outil sera un carnet ou l'appli Notes d'un smartphone.


Partez sur la base d'un court de 15 minutes, vous pourrez déjà développer des personnages originaux et montrer votre capacité à écrire un vrai film qui ne soit pas simplement un petit scénario à chute.


Se former à l'écriture de scénario, une nécessité


À ce stade, il est important d'avoir des connaissances en écriture de scénario. Découvrez les ouvrages de Linda Seger, Robert McKee, ou John Truby. Nul ne vous oblige à suivre une méthode de A à Z. Prenez dans chaque, les outils qui vous conviendront, Avant de se lancer, il est essentiel de savoir structurer une histoire et créer des personnages complexes. Dans ces ouvrages, vous trouverez des clés d'écriture que tout scénariste doit connaitre.


Commencez par imaginer votre personnage principal Quel qu'il soit, il y aura forcément un peu de vous. Peut-être aurez vous envie de vous créer un alter ego ?



On peut prendre l'exemple de François Truffaut qui a créé le personnage d'Antoine Doinel. Tout a commencé avec Les 400 coups (1959) où l'on découvre l'enfance du personnage, magistralement interprété par Jean-Pierre Léaud. Ensuite, il y a Antoine et Colette (1962), un court-métrage où l'on retrouve le même Antoine Doinel, âgé de 17 ans. Le film raconte ses déboires sentimentaux avec une jeune fille dont il s'est amouraché. Quoi de plus banal, me direz vous ? Sauf qu'il y a un ton si personnel, une façon de filmer Paris, un humour délicat, un récit aux nombreux rebondissements, une fin profondément touchante. Truffaut nous donne la preuve qu'un court-métrage, basé sur une histoire toute simple, peut devenir un film inoubliable.

Vous pouvez écrire une fiche sur chaque personnage, raconter leur parcours, imaginer leur traits de caractère et faire le lien avec l'histoire. Il est essentiel que vous compreniez d'où ils viennent et pourquoi ils en sont arrivés là au moment où le scénario commence. Ensuite, rédigez un résumé sur une page avec le déroulement de votre histoire, du début à la fin. Faites le lire à une personne de confiance afin d'avoir un avis sans complaisance.

A partir de ce moment, vous pourrez écrire un séquencier, c'est à dire un descriptif de quelques lignes où vous racontez ce qui se passe dans chaque scène. Ce sont les documents de travail à mettre en place avant de vous lancer dans la continuité dialoguée. Plus vous avancerez dans cette préparation, plus l'écriture de votre scénario sera facilitée.


Attention aux dialogues :ce n'est ni de la littérature ni du théâtre. De bonnes répliques amènent essentiellement des informations et font progresser l'histoire. Privilégiez les mots les plus naturels ; c'est la situation qui amènera de l'émotion, pas le style Bien souvent, on m'a fait lire des scripts et très honnêtement, il y avait la moitié des dialogues qui ne servaient à rien : tournures alambiquées, pavés explicatifs. Votre talent d'auteur sera de savoir couper, de n'accorder aucune concession à ce qui est inutile.


L'écriture passe par là réécriture. Une fois que vous aurez fini votre premier jet, accordez-vous 48 heures de recul. A ce moment-là, vous pourrez faire une seconde version encore plus resserrée. Les plus belles scènes sont souvent muettes : déambulation dans les rues d'une ville, mouvement de caméra sur le visage des personnages, etc



Pensez au budget dès l'écriture : faites des contraintes votre force


A partir de votre scénario définitif (il faudra parfois plusieurs versions, soyez exigeant) l'aventure commence. Vous pourrez le déposer pour une aide à l'écriture au CNC ou dans un organisme de région, on ne sait jamais.


Vous commencerez bien souvent par chercher de l'argent auprès des institutions, mais si vraiment, vous n'y comptez pas et que vous souhaitez tourner pour un micro budget, dès l'écriture vous penserez à cette économie pour chaque scène :


- écrire pour deux personnages, idéalement.

- dans un décor gratuit.

- avec des extérieurs gratuits.

- il faudra passer un deal si vous voulez utiliser un autre décor : un café, par exemple, et proposer de tourner sur une durée limitée, en équipe réduite, prendre des consommations. J'ai souvent fonctionné par échanges de services, sur mes courts métrages, pour obtenir des décors. Là, on parle d'un tournage ultra léger.


Il n'y a pas de budget 0. Un tournage, aussi léger soit-il, implique nécessairement des frais.

Faites vous aider par quelqu'un qui s'y connait en budget, au stade de l'écriture. Si nécessaire, simplifiez encore certaines scènes sans sacrifier les moments importants de votre film. Prévoyez de quelle façon vous obtiendrez une mise de fond : crowdfunding, par exemple. Dès l'écriture, faites une estimation du temps de tournage, surtout pour les scènes difficiles (longs dialogues ou monologues). Tout ce que vous aurez préparé, en amont, vous permettra de tourner dans les meilleures conditions, donc de faire des économies sur le temps de tournage.


L'étape suivante sera de faire circuler votre scénario autour de vous, de le proposer aux professionnels : techniciens, acteurs, producteurs de courts métrages. En dernier recours, ce sera l'auto-production. Si votre histoire est bonne, elle intéressera toujours, quel que soit le budget - parfois même dans des conditions rock and roll. Après, ce sera à vous de prouver, par votre enthousiasme et votre énergie, que vous êtes capable de réaliser le film. C'est un prochain volet sur lequel nous reviendrons.



Si vous désirez découvrir l'écriture de scénario, cliquez ici.






25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page