top of page
Rechercher

Comment se déroule un stage face à la caméra avec Acte 1 ?


Une fois par mois, des stages week-end se déroulent à Paris, du samedi au dimanche inclus, de 10h à 17h. Acte 1 propose une méthode originale qui accompagne les acteurs tout au long de leur parcours professionnel, depuis 20 ans. Christine Soldevila, metteure en scène et scénariste, et Christophe Mené, scénariste et réalisateur seront à vos côtés pour vous faire bénéficier de la meilleure expérience.


Ces stages sont destinés à tous : ceux qui souhaitent s'initier, mais également les actrices et acteurs de théâtre et de cinéma désireux de se perfectionner. L'objectif est d'appréhender comment un acteur peut aborder le travail face à la caméra.



Une connexion avec le cinéma, pour commencer


Le programme d'Acte 1 ne se limite pas uniquement à travailler des séquences, mais à se connecter au cinéma en développant une compréhension de son langage, en découvrant également des œuvres importantes. Tout commence alors par le visionnage d'extraits de films : en analysant les choix artistiques des réalisateurs, on observera en détail le travail des acteurs.


Depuis les débuts, les stages d'Acte 1 s'orientent vers un cinéma proche de la réalité ; il n'est pas rare de voir un extrait de film (classique ou récent) dans lequel on trouve une vérité documentaire. Cette connexion est nécessaire avant d'aborder les prises de vue. Tourner ne se limite pas à dire un texte face à la caméra. Il y a la prise de conscience d'un style de réalisation, d'un cadrage, de ce que l'on peut faire passer en dehors des répliques, par les expressions, la gestuelle, les mouvements, les métaphores visuelles. Bref, il faut prendre conscience de quelles façons les acteurs font circuler l'émotion dans une scène.




L'importance de la préparation


Dès leur inscription, les participants se verront attribuer un rôle, un texte, ainsi qu'un guide pratique dans lequel, ils pourront se familiariser avec les spécificités du jeu cinéma et des notions qui leur serviront tout au long du stage. Les scènes sont choisies en fonction du niveau des participants. Les débutants travaillent à partir de scènes leur permettant de se familiariser avec l’interprétation face à la caméra, tandis que les participants plus expérimentés aborderont des rôles beaucoup plus complexes. Il y a une méthode de travail, fruit de nombreuses années de pratiques dont les principes se trouvent dans l'ebook de Christophe Mené : Face à la caméra, ou la vérité de l'instant.


Lors de la première journée, après le visionnage d'extraits de films, la préparation commence : bien souvent, on démarre par la mise en place d’un entraînement filmé où chacun retrace la biographie de son personnage sous forme d'interview. Cette phase est importante, elle permet de ressentir les premières émotions avant d'aborder le texte. Les acteurs peuvent aller très loin dans cette démarche, ce qui leur permettra ensuite d'aborder la scène dans un état particulier. Ici, on ne se contente pas de filmer des dialogues : il y a un parcours au préalable qui permet d'aborder la richesse de chacun et l'on y met ses propres sentiments.


Naturellement, le texte est important mais il faut aussi le démystifier : trop de comédiens s'y accrochent comme à une bouée de sauvetage. Il faut donc l'utiliser avec précision et savoir le lâcher lorsque cela est nécessaire.


Il est également souhaitable d'avoir des connaissances de scénario : qu'est-ce que la structure d'une histoire ? Quels sont les différents actes et comment s'articulent-ils ? De quelle façon écrit-on une scène ? Grâce à une méthode de découpage des séquences, les stagiaires apprendront à aborder n'importe quelle scène. Ce travail préparatoire leur sera utile tout au long du stage mais surtout dans leur pratique professionnelle : castings, self tapes, tournages. Il pourront également s'en servir s'ils désirent se lancer dans l'écriture de leurs propres textes.




La part la plus importante du stage est consacrée aux prises de vue


Une autre phase de travail commence alors : répétitions, mises en place - il faut prendre le temps de comprendre l'importance du cadre et des différents plans, des déplacements, de l'importance des raccords, bref, de tout ce qu'un comédien doit connaître sur le plateau d'un tournage.


Une fois que la scène est réglée, que tous les détails sont en place et que chacun sait exactement ce qu'il doit faire, le tournage peut commencer. Mais attention : le rôle de l'acteur est d'apporter de la vie, de rendre la séquence authentique. C'est là que l'expérience et les compétences de Christine Soldevila et Christophe Mené entrent en jeu. En direction d'acteurs, ils ont plus d'un tour dans leur sac pour permettre à chacun d'aller aussi loin que possible dans l'interprétation, tout en y ajoutant sa personnalité. Un seul objectif compte : que chaque prise soit la plus crédible possible. Alors, ils n'hésitent pas à déstabiliser les comédiens, si nécessaire, de façon ludique, proposant des indications secrètes, et cela permettra d'améliorer l'interprétation de chacun.


si bien qu'il y aura une part d'imprévu dans la scène.


Une fois que les premières prises sont convaincantes, on peut aller plus loin : amener une part d'improvisation au milieu du texte, briser ce qui serait trop mécanique, travailler dans différents rythmes, en état d'urgence, savoir faire face à l'imprévu (ce que souhaitent bon nombre de réalisateurs sur un plateau). Ce travail de tournage démarre le premier jour et occupe, bien entendu, l'essentiel de la seconde journée.




Le débriefing vidéo


À plusieurs reprises, pendant le stage, les participants auront l'occasion de se voir à l'écran. C'est la façon la plus efficace de comprendre ce que chacun doit améliorer, et de progresser. Les problèmes sont toujours à peu près les mêmes : diction trop rapide - on perd certains mots, fins de phrases avalées, ou alors présence de "gestes parasites" qui amènent de la théâtralité. L'intérêt de ce stage est de vous mettre en contact direct avec la spécificité du travail à la caméra où il faut "jouer sans jouer". Cela peut être perturbant, au départ, pour des acteurs venus du théâtre ; ils seront surpris par le minimalisme que l'on peut avoir face à une caméra. Il faut être capable de donner très peu à certains moments, rester neutre. À l'opposé, il y a des scènes qui demandent une énergie considérable, un réel dépassement de soi.


Le débriefing personnalisé permet à chacun de comprendre ses points faibles et de quelle façon, il pourra se perfectionner.


À l'issue de ce week-end, les scènes distribuées aux acteurs sont intégralement tournées. Quelques jours plus tard, les participants reçoivent leurs images par WeTransfer, ainsi qu'un montage. Les meilleurs moments auront été assemblés. Dans certains cas, ils pourront en utiliser des extraits pour une toute première bande-démo.


Les stages proposés par Acte 1 permettent d'avoir une première expérience pratique. Elle leur sera utile pour poursuivre un parcours d'acteur, s'entraîner, et passer aux étapes supérieures. Certains participants reviennent régulièrement, ou intègrent l'atelier mensuel de Lille. Parmi ceux qui ont participé à nos stages, il y a plusieurs années, certains ont obtenu des rôles dans des films, des séries, et sont actuellement à l'affiche.


Si vous souhaitez participer au prochain stage qui se déroulera les 6 et 7 janvier prochain, vous pouvez vous inscrire, dès à présent, sur le site Acte 1.













72 vues0 commentaire
bottom of page